La Chapelle - Patrimoine

L'histoire du Site Saint-Sauveur

Situé au cœur de la commune de Rocheservière, le Site Saint-Sauveur est construit autour des vestiges de l'ancienne église Saint-Sauveur dont les premières traces remontent au XIIe siècle.

Site Saint-Sauveur Rocheserviere Extérieur Simon Bourcier

Aujourd'hui, seuls sont conservés le chœur et une partie de la nef....

Cette église incendiée en 1568 pendant les guerres de religion, est reconstruite puis en partie endommagée pendant la révolution.
Au milieu du XIXe siècle, elle subit de nouvelle modifications, une tour carrée est notamment construite à l'extrémité ouest de la nef. Elle sert alors de vestibule et remplace l'ancien clocher détruit. À partir de 1860, l'église Saint-Sauveur étant trop délabrée et petite pour la communauté, elle est déconsacrée et la construction de l'actuelle église Notre-Dame est entreprise.

Une partie des bâtiments est par la suite devenue des logements privés. La halle attenante et les vestiges de l'église, gardant le nom de « Chapelle Saint-Sauveur », eurent quant à eux de nombreux usages au cours du XXe siècle : hospice tenu par une sœur, école catholique puis laïque de fille, patronage pour le théâtre et le cinéma, foyer de jeune, etc.

En 2010, le site a bénéficié d'une restauration complète, respectueuse des savoir-faire traditionnels, et visant une restitution des espaces originaux. Il ne reste donc plus de traces de ces diverses occupations.

Aujourd'hui il est devenu le site culturel Saint-Sauveur dont le pôle patrimonial,  la Chapelle, ouvre ses portes au public qui peut y découvrir son retable de la Transfiguration, daté du XVIIe siècle et inscrit au titre des monuments historiques, le centre d'interprétation des retables baroques de Vendée et les remarquables broderies de Nicole Renard.

Site Saint-Sauveur Rocheserviere Extérieur Simon Bourcier
Rocheservière coeur historique David Fugère

Les broderies de Nicole Renard

De 1974 à 1998, Nicole Renard a brodé avec une patience infinie. Humblement, Nicole Renard brode, pour elle, pour méditer, une véritable expérience personnelle qu'elle nous fait partager. Ce savoir-faire, né d'un héritage familial, est aujourd'hui reconnu par les plus avertis.

Broderie Rocheservière Site Saint-Sauveur

Œuvre de tous les superlatifs, véritable prouesse technique, l'ensemble brodé présenté dans le Site Saint-Sauveur fait aujourd'hui partie du patrimoine artistique commun.  Il se compose de divers morceaux de lin brodés de textes religieux et d'illustrations à la manière de manuscrits enluminés.

Cet ensemble comprend notamment La broderie de saint Jean. Longue de plus de 140 mètres, cette broderie présente l'ensemble des textes de saint Jean. Nicole Renard a brodé l'Évangile puis les Épîtres et l'Apocalypse, qu'elle a illustrés de nombreuses icônes. Cette œuvre s'inscrit parfaitement dans la lignée de la célèbre broderie dite « tapisserie » de Bayeux et de la tenture de l'Apocalypse d'Angers. Réalisée sur 7 rouleaux de lin de 20 mètres chacun, elle représente plus de 24 années de travail, 131388 lettres, 110 illustrations, 80 kilomètres de coton...

Dans la chapelle, une nappe illustrant les Mystères du Rosaire et un livre retraçant la vie de Saint-François d'Assise font également partie des œuvres brodées de Nicole Renard qui vous émerveilleront.

Broderie Rocheservière Site Saint-Sauveur
Broderie  Rocheservière Site Saint-Sauveur Détail

L'Art des Retables

Le retable de la Transfiguration

Le retable présenté dans le chœur de la chapelle a été réalisé pour l'ancienne église Saint-Sauveur au XVIIe siècle. Il a subi par la suite de nombreuses modifications, dont divers repeints. Depuis 2002, il est inscrit au titre des monuments historiques.

Retable Rocheservière Site Saint-Sauveur

Réalisé par des artisans locaux, son iconographie et les matériaux qui le composent en font une œuvre particulièrement remarquable.

En effet, il représente la scène de la Transfiguration du Christ, c'est-à-dire le moment où Jésus révèle sa nature divine, sculptée dans le tuffeau en bas-relief. Cette scène est probablement inspirée de la dernière oeuvre de Raphaël (1520). Ce « mur d'image », intégralement peint et orné, a bénéficié d'une campagne de restauration en 2011.

Une scénographie audiovisuelle, unique à ce jour en France, permet aujourd'hui de mieux appréhender ce trésor de l'art religieux. Le visiteur perçoit la complexité de l'oeuvre grâce à une projection sur écran translucide où se superposent images et textes donnant les clés de ce chef d'oeuvre baroque.

Visualisez ci-dessous un extrait vidéo de la scénographie :

 

Le centre d'interprétation des Retables majeurs de Vendée

Le film haute définition « Féerie baroque, Retables de Vendée » permet de découvrir les plus importants retables baroques du département. Ce film vous dévoilera les richesses et les secrets de ces œuvres spectaculaires souvent méconnues du public.

Retables Vendée Centre d'Interprétation - CCCR

Retable Rocheservière Site Saint-Sauveur